Papillon - Papillonnage 

PicorerSouvent, le matin
Je me perds dans la contemplation muette
du moineau, qui picore sur mon balcon,
les miettes tombées de la nappe la veille

Je m'accorde la poursuite de cette longue rêverie
en décalant mon regard sur le blanc du ciel
Je m'accorde des rêves infinis
Je m'accorde des fins heureuses

Ce doit être pour cela que je ne rêve plus la nuit
Les anges sont nombreux dans mes matins d'hiver.

Pour en découvrir un peu plus.... cliquer sur le titre souligné tout là-haut